English version
 
 
 

PARC NATIONAL DE FRONTENAC - ORNITHOLOGIE

Plus de 200 espèces d'oiseaux réparties en 42 familles ont été observées sur le territoire du parc.

Le parc national de Frontenac est composé de nombreux peuplements forestiers allant de l'érablière à la forêt boréale, et est segmenté par un grand nombre de cours d'eau, marécages et petits lacs. De plus, on retrouve au secteur Saint-Daniel une tourbière de grande superficie.

Cette grande diversité d'habitats permet d'abriter plusieurs espèces d'oiseaux terrestres. On retrouve dans les nombreuses érablières du parc des espèces telles le tangara écarlate, la paruline bleue à gorge noire et la paruline couronnée. De leur côté, les enclaves conifériennes abritent certaines espèces intéressantes comme les parulines obscure, à collier, tigrée et du Canada, le Moucherolle à ventre jaune, la mésange à tête brune, de même que la petite nyctale. En bordure de la tourbière, dans les pessières noires, le tétras du Canada peut également être observé.

Les champs et les milieux laissés en friche sont propices à l'observation de certains rapaces. Ces milieux ouverts offrent un terrain de chasse idéal pour des prédateurs ailés telles que la crécerelle d'Amérique, le busard Saint-Martin et la buse à queue rousse.

Le pygargue à tête blanche
En 2002, un nid de pygargue a été trouvé au lac à la Barbue. Depuis, nous avons confirmé que l'espèce s'est reproduite à chaque année. Donnant généralement naissance à un jeune par année, tous les jeunes nés de ce couple ont pris leur envol. Le couple semble avoir adopté le secteur des lacs intérieurs et de la baie Sauvage, si bien qu'ils sont devenus des oiseaux vedettes au secteur Sud. Au secteur Saint-Daniel, bien qu'on observe à l'occasion des adultes, les juvéniles y semblent plus présents. On ignore s'il s'agit des jeunes de ce couple ou d'un autre couple nidifiant ailleurs, mais l'observation de pygargues au Grand lac Saint-François est fréquente. Ils sont de plus en plus présents dans les trois secteurs du parc, et ce, au grand plaisir des visiteurs. On comprend facilement l'intérêt que les gens ont pour cet oiseau quand on considère que le mâle a une envergure d'ailes pouvant atteindre 2,10 m et jusqu'à 2,25 m chez la femelle. Les adultes ont la tête et la queue blanche, alors que les juvéniles sont complètement bruns.

Oiseaux aquatiques
Au printemps, après la fonte des glaces, un grand nombre d'oiseaux aquatiques migrateurs arrivent au parc. Le huard à collier fait partie des nicheurs bien connus du parc. La grande famille des Anatidés, regroupant les canards et les oies, comporte plusieurs représentants. Le Grand lac Saint-François revêt une certaine importance pour les Anatidés lors des migrations, particulièrement à l'automne. D'ailleurs d'importants regroupements de harles sont fréquemment observés à l'automne dans la baie Sauvage. Les échassiers, quant à eux, ont un représentant qui se distingue par son impressionnant site de nidification, le grand héron.

Les Anatidés

La bernache du Canada, le canard noir, le canard colvert et le grand harle utilisent le parc comme site de nidification. Ils sont fréquemment observés, ainsi que leur progéniture. Le grand harle et le harle huppé, ainsi que la bernache du Canada, sont régulièrement observés avec leurs rejetons par les visiteurs et les employés dans le secteur Sud du parc.

Le grand héron
Le parc national de Frontenac est le refuge d'une importante héronnière. L'oiseau est tellement abondant, qu'il a été choisi animal emblématique du parc.

Pour découvrir la liste des oiseaux observables au Parc national de Frontenac, visitez le site Internet de la Sépaq à www.sepaq.com/frontenac cliquer sur «Mission de conservation» et choisissez «Liste des oiseaux».

Question de vous donner un avant-goût ou simplement de vous remémorer de bons souvenirs, nous vous proposons une visite virtuelle vous permettant de découvrir les endroits qui font la renommée du parc.  Bon voyage!
http://www.nadeauphotosolution.ca/parc_frontenac/360.html

SEE_MAP
Catégories
Parcs nationaux /